A mi-chemin entre une installation individuelle et une grande centrale au sol, un parc solaire villageois permet de produire de l’énergie à l’échelle d’une communauté locale. Il

  • occupe un espace restreint (un demi-hectare environ)
  • requiert un investissement raisonnable pour un projet collectif (de l’ordre de 225 000 €)
  • et contribue, avec la sobriété et l’efficacité énergétique, à l’effort international contre le dérèglement climatique.

Sa puissance limitée (250 kWc) facilite les démarches administratives (simple autorisation de travaux).

(crédit photo : MAS)
(crédit photo : MAS)

Solaire

CéléWatt souhaite créer progressivement une grappe de parcs solaires le long de la vallée du Célé et sur les Causses du Quercy environnants. Deux parcs, à Brengues et Carayac, sont déjà en production.

L’ énergie solaire est disponible partout, abondante, renouvelable, sans danger et sans nuisance pour les riverains.

Elle est désormais exploitable à un coût raisonnable.

 

 

Citoyen

L’épargne personnelle peut être investie en confiance dans un projet collectif développé localement par une société coopérative, connue et ouverte à tous.

En produisant localement l’équivalent de leur consommation électrique, les habitants sont incités à réfléchir à leur mode de vie et à rechercher comment faire des économies d’énergie.

 

img_4239

Local

Un parc solaire citoyen de 250 kWc produit l’électricité correspondant à la consommation d’environ 220 à 250 personnes (hors chauffage), soit la population d’une commune rurale moyenne du Lot.

En construisant un premier parc à Brengues, la coopérative a acquis le savoir-faire pour essaimer ensuite tout en bénéficiant d’économies d’échelle. Le cofinancement par la Région Occitanie pour ce premier parc sera ainsi valorisé sur toute la grappe de parcs.

 

 Un premier parc à Brengues

2016
Mars : création de l’ association de préfiguration CéléWatt
Octobre : le projet est présenté aux administrations regroupées dans le pôle EnR du Lot

2017
Mai : création de la coopérative CéléWatt, sous forme de Société Coopérative d’Intérêt Collectif (Scic SAS)
Juillet : √ terrain √ raccordement √ intentions de souscriptions GO !  L’équipe décide de lancer concrètement le projet

2018
Janvier-février : débroussaillage par les administrateurs, préparation du terrain et clôture par des entreprises locales
Avril–mai : construction du parc par la société Mécojit de Capdenac
Juin : inauguration du parc de Brengues

Un deuxième parc à Carayac

2019

Septembre : première présentation du projet aux voisins du site retenu pour étude

2020

Janvier : signature du bail avec la commune de Carayac

Avril : demande d’autorisation des travaux validée par arrêté préfectoral

Septembre – décembre : construction du parc par Mécojit

2021

Avril : raccordement au réseau Enedis et mise en production

Octobre : inauguration du parc de Carayac